Sélectionner une page

Ce revêtement de sol offre la chaleur du bois à un prix raisonnable, une esthétique moderne et intemporelle. Contrairement au parquet stratifié, la partie supérieure du parquet flottant est en bois noble similaire à celui du parquet massif. Dans près de 90% des cas, le chêne est utilisé pour la couche supérieure. Le parquet flottant est abordable, il coûte en moyenne entre 15 et 120 euros le m2. 

Facile à poser et très esthétique

C’est avant tout un choix économique. Aujourd’hui, le parquet flottant remporte tous les suffrages et c’est dû principalement à son installation simple et rapide. Outre la chaleur, la convivialité, le parquet flottant est un choix très intéressant. Lorsque l’on veut revêtir un sol que ce soit en construction ou en rénovation, le prix est toujours un point à considérer après la qualité. 

  • Si vous cherchez à réduire les coûts tout en ayant un sol qualitatif, le parquet flottant est une excellente alternative.
  • Sa pose se fait par clipsage sur une sous-couche souple.
  • Même sans grandes connaissances en bricolage, vous allez pouvoir vous en occuper.
  • Vous pouvez aussi faire appel à un expert en revêtement de sol.

Économique, résistant, le parquet flottant reste un bon choix

Ce parquet connaît un succès grandissant. Il est adapté à tous les types de sol, béton, plancher. Vous pouvez aussi le poser sur un ancien revêtement comme du stratifié, du vinyle. Il présente néanmoins quelques inconvénients, son isolation est moindre et il est moins stable dans la durée que le parquet massif. Pour sa pose, vous avez besoin d’une scie, d’une équerre de frappe pour emboîter les lames, d’un maillet ou d’un marteau, de cales, d’une colle spéciale. Le sol doit être propre et sec. Pour entretenir votre parquet flottant, vous utiliserez un balai ou l’aspirateur, la serpillière devra être essorée. Dans la chambre, le salon, le parquet flottant est idéal.