Comment isoler un vide sanitaire ?

Comment isoler un vide sanitaire ?

6 mai 2020 Non Par norazia

Plusieurs points comme celui du vide sanitaire nous échappent souvent lors de l’achat d’une maison. Nous avons tendance à ignorer ce qui se passe sous nos pieds et particulièrement cet endroit. Pourtant prendre des décisions sur votre vide sanitaire s’avère très important, surtout s’il se retrouve sous votre plancher. La question de son isolation (thermique particulièrement) doit être mise sur la table. Certains se demanderont sans doute : c’est quoi un vide sanitaire et pourquoi faire une isolation thermique. Vous êtes invité(e) à parcourir les lignes qui suivent pour obtenir des réponses à vos questions.

Le vide sanitaire : qu’est-ce que c’est, quelle est son utilité ?

Il s’agit tout simplement de cet espace présent sous le plancher de votre maison (entre le sol naturel et le plancher). Il n’est pas très haut (selon le type de logement et de sol). La hauteur est comprise entre 20 cm et 1 m.

On retrouve 2 types :

  • les vides sanitaires accessibles
  • les vides sanitaires non accessibles.

En fonction du type et de l’architecture du bâtiment, une méthode d’isolation est adoptée.

L’utilité du vide sanitaire est assez diverse. Le lieu peut servir de stockage mais aussi d’endroit pour placer certains éléments tels que la climatisation, le chauffage, les conduits, la plomberie, et le câblage électrique, étant à l’abri du gel.

Ses avantages, hormis ceux cités plus haut, sont les suivants:

  • une fondation en béton solide ou un sous-sol.
  • Il donne une certaine étanchéité à votre plancher en le séparant du sol naturel. Ainsi l’humidité ne peut pas atteindre votre maison.
  • Il sécurise la maison en cas de glissement de terrain.
  • Il peut faire office de cave à vins pour les amateurs de bons vins ou de cave tout court pour entreposer vos affaires.

L’importance de l’isolation et les risques pris en cas de non isolation

Isoler un bâtiment signifie bloquer le transfert de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment afin d’éviter que la température extérieure ne soit transmise à la pièce. Cliquez ici pour plus d’informations sur ce procédé d’isolation. C’est la norme pour réaliser une maison “fraîche en été et chaude en hiver” en installant des matériaux calorifuges à faible conductivité thermique sans interstices et en maintenant l’étanchéité à l’air. Il empêche également la formation de condensation en raison des différences de température à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment.

Une isolation thermique insuffisante ou absente réduit non seulement l’efficacité du chauffage et du refroidissement, mais provoque également des effets nocifs tels que la condensation de rosée interne, qui peut facilement endommager le bâtiment (moisissures, tâches sur les murs, décollement du papier peint, fissures, etc.). Les bâtiments à hautes performances d’isolation ont une bonne efficacité de chauffage et de refroidissement, réduisant la consommation d’énergie et les émissions de dioxyde de carbone.

Méthodes d’isolation du vide sanitaire

La méthode optimale de disposition du matériel d’isolation thermique varie en fonction des conditions telles que le bâtiment à isoler et l’environnement.

Isolation extérieure / isolation intérieure

En fonction du type de vide sanitaire, une méthode est adoptée.

Pour un vide sanitaire accessible, l’isolation se fait de l’intérieur. Le plafond du vide sanitaire (sous le plancher) est l’élément sur lequel travailler.

Panneaux isolants, matelas isolant (ou mousse isolante) et pare-vapeur sont posés sur le bas du plancher.

Les vides sanitaires non accessibles quant à eux imposent une méthode différente. Très souvent, le remplissage partiel du lieu avec un isolant léger (granulés isolants en polystyrène) est envisagé. Cette méthode est plutôt abordable côté prix et facile à réaliser.

Notez que les parois latérales du vide sanitaire ne sont pas à négliger.

 

Le choix du matériel

  • Le polystyrène expansé ou extrudé
  • La fibre cellulosique
  • La mousse polyuréthane

Certains optent pour l’utilisation de laine de verre et de laine de roche à cause de leurs faibles coûts. Mais ils sont déconseillés pour les zones très humides.

 

Coût des travaux d’isolation d’un vide sanitaire

Le prix est fonction du matériel utilisé, de la méthode et de la surface. Le prix moyen est de 50 euros par mètre carré. Il existe des primes pouvant ramener le prix moyen du mètre carré à 25 euros.

Comme prime, on a la « prime d’énergie » : Elle requiert quelques conditions notamment la mise en œuvre de l’isolation par un professionnel, la zone climatique du domicile, l’énergie de chauffage (électricité ou combustible) et la surface d’isolant.

 

Conclusion

L’isolation de votre vide sanitaire agrémente agréablement votre confort dans votre logis. En plus de cela, elle réduit considérablement votre consommation d’énergie et respecte la santé de votre environnement.