Sélectionner une page

Situé entre le sol et le premier plancher d’un bâtiment construit, le vide sanitaire, avec ses dizaines de centimètres de haut, accueille des bouches d’aération pour une ventilation naturelle de l’espace vide. Mais elle peut aussi loger une citerne souple. Cet équipement, utile pour recueillir les eaux pluviales en vue de nettoyer sa voiture, d’arroser son jardin ou d’alimenter les toilettes, s’emploie dans plusieurs ménages. Comment l’installer ? Voici les étapes à suivre.

Ce qu’il faut savoir avant d’installer une citerne souple

La capacité d’une citerne souple oscille entre 1 et 400 m3. Elle est généralement vendue avec un kit de raccordement. Lors de son installation, on la connecte avec une ou plusieurs gouttières. Voilà pourquoi il est recommandé de l’installer à proximité des conduits d’une gouttière. Cependant, ne la positionnez pas sans protection.
Préparez un support qui accueillera votre dispositif. Vous pouvez utiliser du sable et de la terre à cet effet. Quoi qu’il en soit, le support doit être plat, horizontal et sans cailloux. Elle doit être lisse pour éviter de perforer la citerne souple. Certains vendeurs livrent le produit avec un sac en PVC, qui peut servir de tapis de sol. N’hésitez pas à vous en servir.
Si plusieurs ménages font le choix de cet équipement, c’est surtout en raison de ses avantages. On en retient principalement trois :

  • Facilité d’installation : sa mise en place ne nécessite pas de lourds travaux ;
  • Résistance et durabilité : elle résiste aux intempéries, au gel à -30 °C, et à la chaleur ;
  • Rangement facile : on peut la plier et l’adapter à son lieu d’accueil.

Outre tous ces points forts, la citerne souple, comme celle de abeko,  est généralement commercialisée avec tous ces accessoires. Ce qui évite de prévoir des dépenses supplémentaires.

Les étapes de l’installation de la citerne récupératrice d’eaux pluviales

Avant de commencer, lisez la notice livrée avec la citerne souple. Ensuite, déterminez un emplacement pour votre équipement en fonction de l’usage que vous comptez en faire et des contraintes de votre terrain. Optez pour une surface horizontale, plane et de niveau.

Une fois le site d’accueil défini, retirez les cailloux affleurants, les pointes et tous les autres objets qui pourraient perforer votre citerne. Prévoyez un matelas de sable de 10 cm d’épaisseur environ sur lequel logera l’équipement avec le sac en PVC si vous en disposez. Servez-vous d’un râteau pour répartir au mieux le sable sur la surface prévue.

La citerne souple est livrée enroulée. Déroulez la toile en suivant les indications. Par exemple, l’évent de remplissage peut être positionné au-dessus de l’appareil. Portez des chaussures propres dotées de semelles lisses afin de marcher sur la toile déroulée sans craindre de l’endommager. Par mesure de sécurité, si vous souhaitez la déplacer, faites-le à 4. Secouez chaque coin de la citerne afin que la toile reçoive de l’air. Ensuite, tous ensemble, soulevez-la en un seul coup. Déplacez-vous lentement et reposez la toile bien à plat sur le lieu d’accueil prévu.

Pour le branchement de la citerne, la notice explique pas à pas le raccordement. D’abord, montez le collecteur filtrant sur la descente de votre gouttière et raccordez-y le tuyau souple. Cet accessoire est livré avec la citerne. Ensuite, branchez l’autre bout du tuyau à la vanne. Selon le modèle, le remplissage se fera soit par piquage latéral, soit par le dessus ou encore par le fond. Reliez le deuxième tuyau souple à la vanne, raccordez son autre extrémité à la pompe et vissez-le. Votre citerne devient fonctionnelle, elle se remplira dès les prochaines pluies.